Le projet Biovalsan

La Communauté Urbaine de Strasbourg poursuit des objectifs ambitieux sur le plan environnemental, avec notamment un Plan Climat dépassant de 50% les objectifs à 2020 fixés par le Grenelle de l'Environnement en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, d'efficacité énergétique et d'utilisation des énergies renouvelables.

L'un des axes forts de la stratégie mise en place pour atteindre ces objectifs est la valorisation énergétique des déchets ménagers et eaux usées par le biais de la méthanisation, c'est-à-dire la transformation de ces ressources en gaz naturel « vert ».

Biovalsan est au cœur de cette ambition.

En ligne avec les objectifs de la Communauté Urbaine de Strasbourg, le projet Biovalsan est né en 2011 de la collaboration de 3 partenaires volontaristes en impliqués en matière de développement durable : La Lyonnaise des Eaux, Degrémont Services et Réseau GDS.

Le Biométhane, une énergie verte et renouvelable

La STEP de La Wantzenau est la 4e station d'épuration de France avec une capacité de traitement de 1.000.000 « équivalent habitants ». Le volume de biogaz produit par les digesteurs de cette installation représente un potentiel énergétique de 16 GWh/an, soit l'équivalent du besoin annuel de 5000 logements BBC. Le projet Biovalsan vise à exploiter cette ressource pour en faire bénéficier les habitants de l'agglomération strasbourgeoise, dans une logique de circuit local court.

Un projet confinancé par l'Union Européenne

L'intérêt technologique, scientifique et environnemental de Biovalsan a été reconnu par la Commission Européenne, qui a intégré le projet dans son programme de cofinancement LIFE+. En 2012, Biovalsan devient ainsi un projet à fort rayonnement national et européen, bénéficiant d'une attention démultipliée des acteurs publics, de la communauté scientifique et du monde de l'enseignement.

panneau

suez-environnement newRéseau GDSlogoeurofinslogo sgs